Agenda de la semaine les événements à venir

Le directeur musical

Le directeur musical

Gergely Madaras

Gergely Madaras

Gagnant rapidement une réputation internationale comme l'un des plus passionnants chefs européens de sa génération, Gergely Madaras est nommé en 2013 Directeur musical de l'Orchestre Dijon Bourgogne.

Depuis septembre 2014, il occupe également le poste de Chef principal du Savaria Symphony Orchestra, dans sa Hongrie natale.

Les saisons dernières, il a travaillé en tant que chef invité avec de nombreux grands orchestres symphoniques (Houston, Melbourne, Queensland, le Royal Scottish National, celui de la Radio Hongroise et l’Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne), philharmoniques (Auckland, la BBC, Bruxelles, Bergen, Wroclaw et le Janáček Philharmonic), ainsi que l’orchestre de chambre des Pays-Bas, celui d’Écosse, l’Orchestre de Chambre de Munich et l’Académie de Musique Ancienne.

 

En 2015, il a fait ses débuts au Grand Théâtre de Genève. Gergely Madaras est aussi exceptionnellement actif sur la scène internationale contemporaine : après avoir été assistant de Pierre Boulez pendant trois éditions du Lucerne Festival Academy, il a dirigé les premières mondiales de plus de 50 œuvres et collaboré étroitement avec les compositeurs Peter Eötvös and George Benjamin.

 

Gergely 4 WEB.jpg

Gergely Madaras s’affirme aussi dans la direction d’œuvres lyriques : depuis ses débuts à l’English National Opera en 2012, il a dirigé à l’Opéra National des Pays-Bas, l’Opéra d’État Hongrois et l’Opéra de Dijon.

 

Gergely Madaras est né à Budapest en 1984. Il obtient ses diplômes à l’Université de Musique et d’Arts du Spectacle de Vienne (direction) et à l’Académie de Musique Franz Liszt de Budapest (flûte). Après ses études, il prend part aux master-classes de James Levine, Sir Colin Davis, Mariss Jansons, Mark Elder, Pierre Boulez, David Zinman et Sir Simon Rattle. Il est propulsé sur la scène internationale lors du 52ème Festival International des Jeunes Chefs de Besançon dont il est l’un des trois finalistes et pour lequel il remporte le prix Arte Live Web.