Agenda de la semaine les événements à venir

01 jan
2021 commence sous les meilleurs auspices en compagnie de Karine…
07 jan
Concert-hommage au plus célèbre des compositeurs argentins avec…
Daniel Kawka

Daniel Kawka

Portrait Daniel Kawka

Daniel Kawka s’impose aujourd’hui comme un des grands interprètes de la musique du XXème siècle, des musiques d'aujourd'hui, ainsi que du répertoire romantique, de Beethoven à Strauss, répertoire auquel il consacre une grande partie de son activité artistique à présent. 

Directeur musical de l’Ensemble Orchestral Contemporain, il crée en 2003 le "Festival Philharmonic", orchestre symphonique dédié aux grandes œuvres classiques, romantiques et modernes parcourant ainsi une période s’étendant des XVIIIème au XXème siècles.

Son très vaste répertoire comprend le domaine de l’opéra ainsi que les grandes formes symphoniques, avec ou sans chœur. Sa collaboration régulière avec les formations de chœur ou ensembles vocaux les plus réputés, tels le New London Choir, la Maîtrise de Radio-France, les Neue Vocalsolisten de Stuttgart ou les Synergy Vocals, pour ne citer que les expériences les plus récentes, s’inscrit en droite ligne dans cette ouverture des genres, ce goût et cette maîtrise affirmés pour la choralité, pour la voix et le répertoire vocal en général.

Il donne en première création l’opéra de José Evangelista à l’Opéra National de Lyon, une création de Suzanne Giraud, Le Vase de parfums, mise en scène et livret d’Olivier Py (Nantes-Angers Opéra, Théâtre de la Ville de Paris, automne 2004), il dirige la création de l’opéra de Jacques Lenot à l’Opéra de Genève en janvier 2007, Le Château de Barbe Bleue de Béla Bartók à l’Opéra de Nantes en septembre 2007, dans une nouvelle production mise en scène par Patrice Caurier et Moshe Leiser, ainsi que la création de Divorzio all’Italiana de Giorgio Battistelli à l’Opéra Nancy à l'automne 2008.

La musique allemande, Beethoven, Wagner, Strauss, Brückner, Mahler, la musique russe, Chostakovitch, Prokofiev… constituent son répertoire de prédilection ; ainsi parcourt-il en temps que chef invité une intégrale des symphonies de Beethoven, des symphonies de Mahler (après avoir dirigé plusieurs cycles de mélodies avec orchestre, dont Le Chant de la Terre enregistré en 2001 chez Selena), les grands poèmes symphoniques de Strauss, les symphonies de Shostakovitch tout en dirigeant sous forme d’intégrale les œuvres pour orchestre de Stravinsky, Dutilleux et Boulez.

Après quelques années consacrées à l’interprétation du répertoire du XXème siècle, dirigeant quelques 400 œuvres et créations, il s’intéresse particulièrement aujourd’hui à la diffusion et à l’interprétation des chefs d’œuvres de notre temps, de ceux qu’il considère comme les « grandes œuvres majeures » de notre siècle, s’ouvrant tout particulièrement aux œuvres anglaises et nord américaines récentes, témoignant d’une grande richesse d’invention. Sa présente discographie, de Mahler à Barber, de Solbiati à Hersant et Dufourt (ces deux derniers enregistrements primés), attestent de cet éclectisme.

Il s’inscrit enfin dans cette génération de chefs pour laquelle l’idée de « spécialisation » n’est qu’un moyen supplémentaire d’approfondissement stylistique, la notion d' époque disparaissant au profit d’une approche plus éclairée de l’ensemble du répertoire, toutes périodes confondues. Ce mixage des répertoires, avec une prédilection marquée cependant pour la musique française, italienne et allemande donne la mesure du vaste domaine musical parcouru à la tête des grandes formations symphoniques et lyriques avec lesquelles il collabore.

Saisons: Saison 2012-2013, Saison 2011-2012