Agenda de la semaine les événements à venir

01 jan
2021 commence sous les meilleurs auspices en compagnie de Karine…
07 jan
Concert-hommage au plus célèbre des compositeurs argentins avec…
Roberto Rizzi Brignoli

Roberto Rizzi Brignoli

Roberto Rizzi Brignoli - DR

“…magnifique musicien et collaborateur indispensable...” Le Maestro Muti à propos de Roberto Rizzi Brignoli

Roberto Rizzi Brignoli est diplômé du Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan où il obtient les meilleurs résultats en piano, et où il acheve également ses études en Composition et Direction d’Orchestre.

Il se souvient, avec beaucoup d'affection et de reconnaissance, du cours de spécialisation qu’il a suivi après ses études de piano et qui était tenu par le Maestro Aldo Ciccolini, à qui il doit aussi bien l’immense amour envers la musique, transmis à travers ses exécutions magistrales et pleines d'émotion, que l’ouverture à de nouveaux horizons musicaux.

Après cette expérience, sa grande passion pour le théâtre et pour l’opéra lyrique l’amène à se consacrer pendant plusieurs années à la collaboration avec des chanteurs, en entrant en tant qu’assistant dans de nombreux théâtres et cumulant ainsi une connaissance considérable du répertoire lyrique.

C’est le Maestro Gavazzeni, avec qui il a longtemps travaillé en tant que pianiste, qui l’a introduit par la suite à la Scala, le théâtre avec lequel il a ensuite maintenu une longue collaboration jusqu’à occuper le poste de Responsable des Services Musicaux, au sein de la Direction Artistique, de 1999 à 2002.
Fondamentale pour son développement artistique, cette expérience est encore enrichie par sa rencontre avec le Maestro Muti, qu'il assiste dans de nombreuses productions lyriques et symphoniques et dont l’estime l’amène à diriger plusieurs productions à la Scala, surtout de Verdi.

C'est à ces trois grands maestros que Roberto Rizzi Brignoli doit sa maturité artistique, et c'est de cette école qu'il se réclame : recherche constante et approfondie d’une qualité du son, à travers un long et méticuleux travail de direction avec les chanteurs et l’orchestre. Que ce soit dans le répertoire lyrique ou dans le répertoire symphonique, c’est précisément pour ce travail qu'il est apprécié et reconnu.

La direction de l’opéra Lucrezia Borgia de Gaetano Donizetti, pour la saison lyrique 1997/98 du Théâtre de la Scala de Milan, fait connaître Roberto Rizzi Brignoli au niveau national et international.

Il poursuit sa carrière en dirigeant l’Orchestre Symphonique de l’Arène de Vérone, l’Orchestre Symphonique du Théâtre de l’Opéra de Rome, l’Orchestre du Théâtre Carlo Felice de Gênes, l’Orchestre dei Pomeriggi Musicali de Milan, les Caméristes de la Scala, l’Orchestre Arturo Toscanini de Parme, l’ Orchestre de la Deutsche Oper de Berlin, l’Orchestre Stable de Bergame ainsi que la Limburg Symphony Orchestra et la Radio Kamer Philarmonie d'Amsterdam.

A ses débuts à La Scala, il dirige plusieurs ballets : La Somnambula de Vittorio Rieti et Il Furioso all’isola di San Domingo de Gianandrea Gavazzeni  au Nuovo Piccolo Teatro de Milan (saison 1998/99), puis Sérénade, sur des musiques de Tchaïkovski et Chéri, sur des musiques de Poulenc (saison 1999/2000). 
En 1998/99, Roberto Rizzi Brigonoli a également dirigé Le Songe d'une nuit d'été, de Benjamin Britten, au Théâtre de l’Opéra de Rome.

Il débute en 2000 au Rossini Opéra Festival avec l’Orchestre de l’Opéra de Lyon et par la suite au Sphéristère de Macerata avec Macbeth de Giuseppe Verdi. En 2001, il dirige La Bohème (Puccini) au Théâtre Communal de Florence, L’Elisir d’amore (Donizetti), Otello (Verdi) à la Scala et Norma (Bellini) pour l’inauguration de la saison 2001 du Sphéristère de Macerata.

En 2002, il dirige Le nozze di Figaro de Mozart à l’Opéra de Bilbao, où il poursuit avec Manon Lescaut de Puccini, Les Pêcheurs de Perles de Bizet et La Traviata de Verdi. Un autre début important a lieu cette année-là au Théâtre La Fenice de Venise avec La Scala di Seta, de Gioachino Rossini.

Il débute au Deutsche Oper de Berlin avec Verdi : La Traviata puis, en décembre 2003, Un ballo in maschera, et en 2006 le Requiem. En 2003, il dirige I due Foscari à la Scala. La même année, de Donizetti il dirige L’Elisir d’amore, pour le Théâtre La Fenice de Venise et en 2009 Lucia di LammermoorLa Favorite, au Théâtre Real de Madrid, remporte un très grand succès auprès du public et est salué par la critique.

En janvier 2004, il fait ses débuts aux États Unis, à Miami, en dirigeant Norma, de Vincenzo Bellini.
Il inaugure le Grand Théâtre Sejong Center à Séoul au cours de sa tournée avec le Festival Puccini di Torre del Lago en dirigeant Madame Butterfly.

Roberto Rizzi Brignoli remporte un grand succès avec La Cenerentola (Rossini), en 2004, et Lucia di Lammermoor (Donizetti), en 2005, au Théâtre Municipal de Santiago du Chili ; il y dirige également Otello (Verdi) en 2006, Madame Butterfly (Verdi) en 2007 , Il Barbiere di Siviglia (Rossini) et La Favorite (Donizetti) en 2008.

Il débute en France en 2004 avec Lucia di Lammermoor (Donizetti) à l’Opera du Capitole de Toulouse, où il dirige également Rigoletto (Verdi), en 2006, qui sera reprit à l’Opéra Théâtre d’Avignon, où il dirige plusieurs opéras de Rossini : Le Barbier de Séville et L'Elisir d'amore et, en 2010, La Cenerentola.

Roberto Rizzi Brignoli collabore souvent avec le Théâtre Bolchoï de Moscou, où il a dernièrement dirigé Madame Butterfly.
En 2005, ll prend part  à la tournée du Corps de Ballet de la Scala au Mexique, où il dirige Le Lac des Cygnes de Tchaïkovski et Le Songe d’une Nuit d’Été de Mendelssohn.

Il collabore avec la Nikikai Opera Foundation de Tokyo en dirigeant en 2006 La Bohème (Puccini) et Madame Butterfly (Verdi) ainsi que, en 2010, Otello (Verdi).

Pour Sony, il a récemment enregistré un disque avec le ténor Salvatore Licitra et l’Orchestre Symphonique de Milan Giuseppe Verdi.
Roberto Rizzi Brignoli a collaboré pendant plusieurs années en tant que professeur auprès de l’Orchestre de l’Académie de la Scala.

Instruments
Direction
Saisons: Saison 2012-2013, Saison 2011-2012