Agenda de la semaine les événements à venir

02 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
04 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
07 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
09 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
Yeree Suh

Yeree Suh

Yeree Suh

Yeree Suh étudie à la Seoul National University avec Hyunjoo Yun, à l’Universität der Künste de Berlin, dans la classe de Harald Stamm (opéra), où elle obtient son diplôme avec mention, à Leipzig avec Regina Werner-Dietrich et à la Schola Cantorum Basiliensis avec Gerd Türk (baroque vocal).

Elle fait ses débuts professionnels en 2003 avec René Jacobs à l’Innsbrucker Festwochen dans le rôle d’une nymphe dans l’Orfeo de Monteverdi. Ce rôle, elle l’a repris au Deutsche Staatsoper Berlin en 2004 puis au Theater an der Wien en 2007. 

Yeree Suh s’est produite avec Andreas Spering (Silvia de L’Isola disabitata et La Belezza de Il Trionfo del tempo e del disinganno de Haendel), avec Andrea Marcon et l’Orchestre baroque de Venise (Apollo e Dafne de Haendel), avec Philippe Herreweghe (Le Songe d’une nuit d’été de Mendessohn), avec Ton Koopman et le Deutsche Symphonie Orchester de Berlin (Les Sept Paroles de Schütz), avec René Jacobs (les Madrigaux de Monteverdi), avec Frieder Bernius et Masaaki Suzuki (Le Messie de Haendel), avec le Münchner Symphoniker (Carmina burana et Hansel und Gretel de Orff à Munich) et avec l’Orchestre Bach de Fribourg (Messe en fa mineur de Bruckner). Lors de la dernière saison, avec l’Akademie für Alte Musik Berlin, elle  fait une tournée en Corée du Sud (cantates de Bach) ; avec La Petite Bande et Sigiswald Kuijken, une tournée européenne (Oratorio de Pâques et cantates de Bach) ; avec l’Orchestre de la Radio espagnole et Rubén Dubrovsky (Oratorio de Noël de Bach), avant son retour au Théâtre de Bâle avec Ariadne Monologue d’Ariane de Wolfgang Rihm.

Yeree Suh participe à la première européenne de with lilies white de Matthias Pintscher sous la baguette de Kent Nagano à la Philharmonie de Berlin et au Konzerthaus de Dortmund. Elle chante des œuvres contemporaines avec l’Ensemble Modern et Sian Edwards, avec le London Royal Philharmonic Orchestra au Festival de l’Estoril, avec le Nieuw Ensemble à la Biennale de Venise, avec le London Sinfonietta et Baldur Broennimann à Settembre Musica et avec le BBC Scottish Symphony Orchestra et Ilan Volkov.

Pour ses débuts à New York, Yeree Suh chante Mysteries of the Macabre de Ligeti et Akrostikon-Wortspiel d’Unsuk Chin avec l’Ensemble Intercontemporain et Susanna Mälkki. En 2010-2011, elle interprète Pli selon pli de Boulez avec le Bamberger Symphoniker et Jonathan Nott à Berlin, Outis de Hanspeter Kyburtz avec l’Ensemble Intercontemporain à Paris ; elle donne en création mondiale Serpent rouge de Torsten Rasch et Akrostikon Wortspiel d’Unsuk Chin avec le BBC Symphony Orchestra ; et interprète Semele de Haendel au Festival de Beijing.

En 2011-2012, elle donne A Mind of Winter de George Benjamin avec Paavo Järvi et le RSO de Francfort, un récital d’airs d’opérettes avec l’Orchestre symphonique de la WDR SO à Cologne, le Schauspieldirektor de Mozart en tournée avec le Concerto Köln, Bach et Mahler avec le Kammerorchester Basel, Le Messie de Haendel avec l’Orchestre symphonique de Munich, Séquence de Barraqué au Konzerthaus de Vienne, et des extraits de Pli selon pli de Boulez avec Peter Rundel et le Remix Ensemble à Porto. Lors du Festival Archipel 2012, Yeree Suh a donné en création mondiale Nachlese Vb de Michael Jarrell avec l’Ensemble Contrechamps et Pascal Rophé. 

En 2013-2014, Yeree Suh chante à la Lucerne Festival Academy avec Pablo Heras-Casado, elle interprète l’Exsultate, Jubilate de Mozart avec le Württemberg Chamber Orchestra Heilbronn, une reprise d’Almira, reine de Castille au Haendel Festival et Three Settings of Celan de Birtwistle avec le LA Phil New Music Group sous la direction de Jeffrey Milarsky.

Son premier enregistrement, Musik der Hamburger Pfeffersäcke (Haendel, Telemann, Keiser), avec l’Elbipolis Barockorchester, a reçu un accueil chaleureux en 2008. Elle a également enregistré Didon et Énée de Purcell (Belinda) sous la direction de Leonardo García Alarcón, l’Oratorio de Pâques de Bach avec Sigiswald Kuijken et La Petite Bande, des œuvres de Judith Bingham (Resonus), Dixit Dominus de Haendel avec Pierre Cao, la cantate de Bach pour soprano solo BWV 52 et d’autres cantates.

Instruments
Soprano
Saisons: Saison 2016-2017