Agenda de la semaine les événements à venir

15 oct
Enfermez dans une jolie boîte des airs d’opéra soigneusement…
22 oct
Le charme, le raffinement et la virtuosité des "Variations…
07 nov
Pour la première fois en tournée dans toute la France, la magie…
08 nov
Pour la première fois en tournée dans toute la France, la magie…
Les Châtiments

Les Châtiments

Orchestre Dijon Bourgogne - crédit Romain Bassenne / Atelier Marge Design
Opéra
20h
Auditorium (Opéra de Dijon)
Dijon
Concert
Programme

Les Châtiments (Strafen)

Musique Brice Pauset
Livret Franz Kafka

Création mondiale, commande de l’Opéra de Dijon
Durée 2h30
Spectacle en allemand surtitré en français
Nouvelle production de l’Opéra de Dijon

Direction musicale
Tarifs
De 5,50€ à 65€
Infos pratiques :
Opéra de Dijon / 03 80 48 82 82
opera-dijon.fr
Présentation

Orchestre Dijon Bourgogne
Ensemble associé à l’Opéra de Dijon
Chœur de l’Opéra de Dijon
Direction musicale Emilio Pomarico
Mise en scène David Lescot
Adaptation du livret Stephen Sazio
Décors Alwyne De Dardel
Assistanat aux décors Claire Gringore
Costumes Mariane Delayre
Lumières Paul Beaureilles
Magicien Benoît Dattez
Assistanat à la mise en scène Linda Blanchet

Georg | Gregor | Officier Allen Boxer
Le père | Monsieur Samsa | Le voyageur Michael Gniffke
Frida | Grete Emma Posman
La mère | Madame Samsa Helena Köhne
Et les solistes du Chœur de l’Opéra de Dijon

« Strafen ("Châtiments") est un opéra basé sur trois textes de Franz Kafka : Das Urteil (Le Verdict), Die Verwandlung (La Métamorphose) et In der Strafkolonie (Dans La Colonie pénitentiaire). Kafka avait souhaité voir ces trois textes publiés ensemble en une "trilogie des châtiments". Chaque texte représente une troublante anticipation de questions actuellement brûlantes : Das Urteil montre une génération installée, soucieuse de sa propre persévérance, sacrifier ses propres enfants ; Die Verwandlung montre les transformations au sein d'une famille dès le moment où l'un de ses membres se dissocie de la norme ; In der Strafkolonie évoque la toute-puissance bureaucratique d'une grande nation dont les lois monstrueuses ne sauraient tolérer la critique, quand bien même ces lois détruisent méthodiquement les corps de sujets ayant oublié pour quelle faute on les condamne.
Considérant les textes de Kafka comme des allégories, le présent du vieux temps de la remémoration et le présent du temps neuf de la prophétie se superposent et défient la continuité historique, ce qui permet à Kafka d'évacuer des millénaires d'évolution culturelle et par conséquent d'amalgamer le monde primitif à la modernité.
»
Brice Pauset

Partenaires

L'Orchestre Dijon Bourgogne est ensemble associé à l'Opéra de Dijon