Agenda de la semaine les événements à venir

01 jan
2021 commence sous les meilleurs auspices en compagnie de Karine…
07 jan
Concert-hommage au plus célèbre des compositeurs argentins avec…
Brice Pauset

Brice Pauset

Portrait Brice Pauset

Brice Pauset, né à Besançon en 1965, a étudié le piano, le violon et le clavecin avant d’aborder l’écriture et enfin la composition avec Michel Philippot, Gérard Grisey, Alain Bancquart à Paris et Franco Donatoni à Sienne (Italie). 

Boursier 1994 de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation puis stagiaire à l’IRCAM de 1994 à 1996, il s’est depuis entièrement consacré à sa carrière de compositeur, à l’enseignement ainsi qu’à l’interprétation au clavecin et au piano de ses propres œuvres, éventuellement en relation avec le répertoire ancien.

Il collabore régulièrement en France avec l’IRCAM, le Festival d’Automne à Paris et l’ensemble Accroche-Note, en Autriche avec le Klangforum-Wien, les festivals Wien-Modern et Musikprotokoll (Graz), et en Allemagne avec les orchestres de la SWR de Baden-Baden/Freiburg, WDR de Cologne, Bayerische Rundfunk (München), le Konzerthaus (Berlin), l’ensemble recherche (Freiburg in Breisgau), l’ensemble Aventure (Freiburg in Breisgau), ainsi qu’avec des chefs comme Sylvain Cambreling, Jurjen Hempel, Johannes Kalitzke, Emilio Pomarico, Kwamé Ryan, Ed Spanjaard ; et des solistes comme Salome Kammer (voix), Isabelle Menke (récitante), Nicolas Hodges (piano), Irvine Arditti (violon), Teodoro Anzelotti (accordéon).

Ses œuvres requièrent quelquefois des interprètes inattendus dans le domaine de la musique contemporaine : les Vanités ont été créées par Gérard Lesne, Il seminario musicale et la Kontra-Sonate ont été données par Andreas Staier, son dédicataire, tandis qu’Exils (le 2ème concerto de chambre) a été commandé et joué en tournée par le Freiburger Barockorchester et le percussionniste Christian Dierstein.

Brice Pauset a enseigné la composition en septembre 2001 à l’Abbaye de Royaumont, aux côtés de Brian Ferneyhough et Stefano Gervasoni ; il donne par ailleurs de nombreuses conférences en France et à l’étranger. Des séminaires et rencontres sur ses œuvres et sa pensée musicale ont eu lieu à Berlin, Francfort, Zürich, etc. Il a été « compositeur en résidence » pour la saison 2004-2005 à l’Opéra de Mannheim.

Parmi ses projets figurent Erstarrte Schatten (Symphonie VI) pour grand orchestre, six voix solistes et électronique (Bayerische Rundfunk Orchester, Neue Vokalsolisten, Experimentalstudio, Freiburg), Dornröschen II pour quatuor à cordes solo, double chœur et orchestre (WDR Chor-und Orchester, Arditti String Quartett), Kontra-Konzert pour orchestre classique et pianoforte principal (commande de la Kölner Philharmonie pour le Freiburger Barockorchester et Andreas Staier), ainsi qu’une œuvre pour trois voix solistes, chœur et orchestre (Europäisches Musikfest Stuttgart). Par ailleurs, Isabel Mundry et Brice Pauset ont composé “en dialogue” trois pièces dont l’opéra Das Mädchen aus der Fremde commandé par le Nationaltheater Mannheim, et qui a été donné en mai 2005 dans une scénographie et chorégraphie de Reinhild Hoffmann.

Brice Pauset a été nommé en 2008 professeur de composition à la Musikhochschule de Freiburgim-Breisgau, où il habite depuis 2002 ; son catalogue comprend une soixantaine d’œuvres couvrant tous les genres musicaux du soliste à l’orchestre, avec ou sans électronique. Ses œuvres sont publiées aux éditions Henry Lemoine.

Dans le cadre de sa résidence en tant que compositeur à l’Opéra de Dijon de 2010 à 2015, Brice Pauset compose l'Opéra de la Lune, dont la création a lieu en mai 2012 avec l'Orchestre Dijon Bourgogne. En février 2011, la création française de Furcht und Zittern est donnée à l'Auditorium de Dijon par l'ODB, le choeur Aedes et les solistes Muriel Schwartz, Judith Scherrer-Kleber et Domenico Menini. Dans le même temps, le compositeur dirige les solistes de l'Orchestre Dijon Bourgogne et la soprano Salomé Kammer dans la création française de sa Théorie des Larmes.  

Saisons: Saison 2011-2012