Agenda de la semaine les événements à venir

02 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
04 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
07 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
09 nov
Macbeth, c’est la beauté de la noirceur, le sublime dans l’horreur
Magali Arnault Stanczak

Magali Arnault Stanczak

Portrait Magali

Après des études de violoncelle et d’orgue, Magali Arnault Stanczak se tourne vers le chant et obtient les premiers prix de la Haute Ecole de Musique de Genève, du Royal College of Music de Londres et du CNSM de Paris.

Nommée Révélation Classique de l’Adami en 2012, elle intègre la jeune troupe de l’Opéra Comique à Paris où elle incarne notamment le rôle de la Fée dans Cendrillon de Pauline Viardot.

Sur scène, Magali interprète les rôles de Papagena dans La Flûte Enchantée, Tytania dans Le Songe d’une nuit d’été de Britten, Eurydice puis Amour dans Orphée et Eurydice de Glück, Amour dans Echo et Narcisse de Glück et dans Pygmalion de Rameau, Iole dans Ercole Amante de Cavalli, la First Witch dans Didon et Enée de Purcell, etc. En 2011, elle participe à la production Acis et Galatée de Händel au Festival d’Aix-en-Provence puis à la Fenice de Venise.

Parmi ses récents engagements, Aqua dans Il Diluvio Universale de Falvetti en tournée avec l’ensemble Capella Mediterranea, Barberine des Nozze di Figaro à l’Opéra de Dijon et de Saint-Etienne ainsi qu’au Théâtre National du Bahreïn, la Princesse Fantasia dans Le Voyage dans la lune d’Offenbach à l’Opéra de Lausanne et de Fribourg, Sophie dans Werther de Massenet à l’Opéra de Saint-Etienne, ainsi que les rôles de Pouponne, Titine, Héloïse et Euphrasie dans quatre opéras de Germaine Tailleferre à l’Opéra de Limoges. Elle s’est également produite dans un programme Mozart/Mendelssohn au Festival Pablo Casals 2014 et aux Chorégies d’Orange avec les Révélations lyriques de l’Adami. 

Elle chante sous la direction de chefs tels que G. Garrido, C. Rousset, F. Malgoire, L. Equilbey, L. Garcia Alarcón, J. Cohen, A. Spering, etc. 

La saison dernière, La Création de Haydn avec l’Orchestre de Cannes, le Messie de Händel à Fribourg et au Théâtre Grand Avignon ainsi que le rôle de Jessica dans Le Marchand de Venise de R. Hahn à l’Opéra de Saint-Étienne. 

Cette saison, entre autres, la partie de soprano solo dans la Passion selon Saint Matthieu sous la direction d’Andreas Spering, et des reprises d’Il diluvio universale de Falvetti au Konzerthaus de Vienne et à l’Opéra de Versailles, la Statue dans Pygmalion de Rameau sous la direction de Christophe Rousset à Postdam, Dircé dans Médée de Cherubini à l’Opéra de Dijon. Elle participera également au Festival Pablo Casals de Prades.

Parmi ses projets, Palmira dans la Critica de Jomelli avec le Concerto Stella Matutina, le rôle de la Princesse dans la création Princesse légère de V. Cruz à l’Opéra Comique et des concerts autour de la Finta giardiniera sous la direction de Laurence Equilbey.

Magali a reçu le prix de chant de la Yamaha Music Foundation for Europe, les prix d’Oratorio et d’Opéra des fondations suisses Migros et Ernst Göhner ainsi qu’un Opperby Stokowski Award et qu’un Pidem Award. Elle est également lauréate des fondations Colette Mosetti, Frield Wald, Lyra et enfin Fritz Gerber. Elle souhaite de tout cœur les remercier ainsi que sa famille, ses amis et professeurs pour leur soutien et leur aide.

Instruments
Soprano
Saisons: Saison 2016-2017